Des gants de travail pour une protection optimale !

Selon le type, les gants de travail font partie des EPI ou Equipement de Protection Individuelle. Ils sont nécessaires et, dans certains cas, imposés par le code du travail. Les gants de travail ont pour rôle d’équiper les mains.

L’utilité des gants de travail

En général, les gants de travail habillent les mains, une partie des mains et jusqu’aux bras et avant-bras d’un travailleur. Ils ont pour rôle principale de protéger la partie « habillée » de tout danger. Ces types de gants font partie des EPI.

Bien que ne faisant pas partie des EPI, les gants utilisés par les professionnels de la santé sont classés dans la catégorie des gants de travail.

Les différents types de gant de travail et leurs composants

Il existe différents types de gants conçus selon le domaine où un travailleur évolue, spécialement adaptés aux risques encourus par ce dernier. On peut en citer au moins 8.

  • Les gants de manutentions sont conçus pour réduire au maximum les risques d’abrasion et d’écrasement. Ils sont généralement fabriqués avec soit des gantelets en métal, soit du cuir épais.
  • Les gants de protection des risques chimiques ou bactériologiques sont conçus avec du nitrile, du latex ou encore du PVC. Ils servent principalement dans les laboratoires, dans les métiers de la santé et dans les industries chimiques.
  • Les gants de protection thermique sont utilisés par toute personne travaillant dans une forte chaleur ou dans un froid intense. C’est le cas des pompiers, des soudeurs, des frigoristes ou encore des personnes manipulant de l’hélium liquide ou de l’azote.
  • Les gants anti vibration sont conçus pour tout ouvrier utilisant dans plus de 10% de son temps de travail des appareils émettant de fortes vibrations comme les ponceuses, perceuses… Ils servent à prévenir une perte de précision des doigts ou des gênes au niveau des articulations et de la main.
  • Les gants diélectriques sont fabriqués pour protéger les électriciens lors des travaux sous tension. Il est parfois nécessaire de combiner ces gants avec ce qu’on appelle un sur-gant (en cuir) pour une protection optimale.
  • Les gants de protection contre les risques mécaniques préviennent des risques de tranchage, de déchirure, d’abrasion et de perforation. Le domaine d’utilisation de ces gants est très vaste.
  • Les gants de protection contre les coupures sont faits avec une sorte de cotte de maille ou d’écaille métallique pour équiper des bouchers par exemple.
  • Les gants médicaux servent dans le domaine de la santé : chirurgiens, médecins et infirmiers, entre autres, en sont équipés. Ils sont généralement conçus avec du caoutchouc naturel. En cas d’allergie, du polymère plastique ou du caoutchouc synthétique est utilisé en substitution.

Les normes régissant les gants de travail inclus dans les EPI

Avec plus du quart des accidents de travail qui concernent les mains, il est vital de suivre les normes établies pour assurer au mieux la protection du travailleur. Chaque domaine ayant des contraintes spécifiques, les normes ont été mises en place pour répondre de manière adéquate à ces diverses contraintes. On compte jusqu’alors 6 normes principales qui régissent la conception des gants de protection.

  • La norme EN 388 est divisée en 2 : la première englobe tout ce qui est risque mécanique et la seconde partie celle des coupures par impact.
  • La norme 511 concerne la protection contre le froid : résistance au froid convectif, au contact avec le froid et la perméabilité.
  • La norme 407 fait référence à la protection contre la chaleur ou le feu.
  • La norme 374 remaniée en 2004 est en référence à la protection chimique (complète et simple) et bactériologique.
  • La norme EN 1082 aborde la protection jusqu’à l’avant-bras contre les coupures et coups de couteau.
  • La norme 13998 divisée en 2niveaux concerne la protection contre la chute d’une masse de 1kg sur 250mm (niveau 1) et 500mm (niveau 2).