Vêtements anti-coupures pour bucheron : Norme EN 381

Les vêtements anti-coupure pour bucheron pour sont des tenues de travail répondant à la norme EN 381.

Découvrez quelques explications sur cette norme qui peut être obligatoire lorsque l’on travaille dans le métier de bûcheron.

A quoi sert la norme EN 381 ?

Les bûcherons sont soumis à des risques mécaniques et, de plus, ils subissent le froid, la pluie ou la neige, les agressions diverses des bois, épines, sol… Par ailleurs, ils risquent la coupure par la chaîne en mouvement. Les vêtements anti-coupures assure une bonne protection des travailleurs contre les tronçonneuses et les écrasements des pieds.

La norme EN 381 est composée de plusieurs parties (ou pièces) :

pantalon anti coupureEN 381-5 : Exigences pour protège-jambes

La norme EN 381-5 s’applique aux pantalons anti-coupures pour les utilisateurs de tronçonneuses. Cette norme définit 3 types (A, B, C) et 3 classes (1, 2, 3) selon la protection:

  • Le type A : vêtements anti-coupures destinés aux bûcherons professionnels (parfaitement informés et formés) pour des travaux forestiers. Le type A, ou protection frontale, couvre chaque jambe sur 180° plus 5 cm à l’intérieur de la jambe droite, et 5 cm à l’extérieur de la jambe gauche. La protection démarre à 5 cm au maximum du bas de la jambe et s’arrête à 20 cm au minimum au-dessus de l’entrejambe. La protection doit être fixée de manière permanente sur les bords du rembourrage de protection. La fixation de la protection doit résister à une force d’au moins 200N.
  • Le type B : vêtements anti-coupures identiques au type A avec un retour supplémentaire de 5 cm à l’intérieur de la jambe gauche.
  • Le type C : vêtements anti-coupures destinés à des personnes qui ne travaillent pas habituellement avec des tronçonneuses, ou dans des situations exceptionnelles. Le type C couvre chaque jambe sur 360°. La protection commence à 5 cm au maximum du bas de la jambe, et s’arrête à 20 cm au minimum au-dessus de l’entrejambe sur la face avant, et 50 cm au minimum en dessous de l’entrejambe sur la face arrière.

Démonstration en vidéo de la norme EN381 Anti-coupure

vetement anti coupure

  • EN 381-7 : Exigences pour gants anti-coupure

Il existe des gants de bûcheron comportant une paume antivibratoire et /ou des protections anti- coupure. Le renfort anti-coupure est positionné sur le dessus du gant pour protéger la main et éventuellement le dessus des doigts. Il existe deux types de gant anti-coupure:

Le gant anti-coupure de type A couvre seulement les métacarpes

Le gant anti-coupure de type B couvre les métacarpes, et le dessus des doigts, sauf le pouce.

  • EN 381-11: Exigences pour la partie supérieure du corps

La norme EN 381-11 établit une zone protectrice s’étendant sur la partie supérieure de la veste, les épaules et surtout sur les bras. Les spécialistes de la forêt recommandent ces équipements dans les cas où il y a risque de rebond de la chaîne, pouvant ainsi toucher le thorax ou les bras : par exemple chez les élagueurs ou les bûcherons opérant en zones de chablis et /ou envahies par la végétation.

  • EN 381-9 : Exigences pour guêtres anti-coupure

Le bûcheron doit protéger ses pieds contre les coupures dues à la chaîne de tronçonneuse ainsi que contre l’écrasement ou la perforation par des branches, arbres, troncs. Cette norme est porter sur des chaussures de sécurité certifiées EN ISO 20345.

Ces chaussures de sécurité ont un nez en acier, il peut il y avoir un écart de la surface anti-coupure non protégée mais elle peut sous aucun prétexte dépasser une distance de 14 mm à partir du point d’extrémité avant de la chaussure. La hauteur minimale est de 200 mm et la distance guêtre-bas de la semelle ne peut pas excéder les 25mm.

Les différentes classes EN 381
La norme prescrit également 4 classes, qui répondent à la vitesse de la chaîne, avec laquelle les essais ont été effectués :
Classe 0 : Elle correspond à une vitesse de la chaîne de tronçonneuse de 16 m/s
Classe 1 : Elle correspond à une vitesse de la chaîne de tronçonneuse de 20 m/s
Classe 2 : Elle correspond à une vitesse de la chaîne de tronçonneuse de 24 m/s
Classe 3 : Elle correspond à une vitesse de la chaîne de tronçonneuse de 28 m/s

Toutes les classes ne sont pas autorisées dans chaque partie de la norme.

La norme EN 381-5 : Exigences pour protège-jambes possède les classes 1,2 et 3 alors que  la norme EN 381-11: Exigences pour la partie supérieure du corps possède les classes 0, 1, 2 et 3

Pour quels métiers le port de vêtements EN 381 est-il obligatoire ?

Cette norme est exclusivement réservée aux bûcherons, salariés et autres travailleurs liés à un employeur, indépendants et employeurs qui exercent en personne leur activité, réalisant des travaux forestiers et sylvicoles sur les chantiers forestiers et sylvicoles et à tout personne qui exerce un travail qui nécessite l’utilisation répétée au occasionnelle de la tronçonneuse.

Quels sont les lois sur les vêtements normés EN 381 ?

Conformément au Décret n° 2010-1603 du 17 décembre 2010 relatif aux règles d’hygiène et de sécurité sur les chantiers forestiers et sylvicoles «Toute personne, salariés et autres travailleurs liés à un employeur, indépendants et employeurs qui exercent en personne leur activité, réalisant des travaux forestiers et sylvicoles sur les chantiers forestiers et sylvicoles sont tenu de respecter les articles 1, 2, 3,4 élégissant les conditions et  règles à respecter dans l’exercice de leur fonction.»

Où trouvez des vêtements de bûcheronnage ?

Spécialiste des vêtements professionnels, nous proposons une gamme complète de vêtements de bûcheronnage qui répondent à la norme EN 471. Si vous ne trouvez les vêtements qui vous conviennent, n’hésitez pas à nous contacter ou à nous suggérer de nouveaux produits de bûcheronnage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *