Bien entretenir ses chaussures de sécurité

La durée de vie de votre paire de chaussures de sécurité dépend bien entendu de la manière dont vous les utilisez, mais également et surtout de la façon dont vous les entretenez.

L’idéal, si vous en avez la possibilité, serait de faire un roulement entre plusieurs (au moins deux) paires de chaussures, afin de permettre l’évacuation de l’humidité accumulée tout au long de la journée.
Si tel est le cas, alors vous pouvez laisser sécher vos chaussures dans un endroit sec, à température ambiante (environ 20°C), et surtout éloigné d’une quelconque source de chaleur telle qu’un radiateur ou une cheminée (vous risqueriez d’abîmer voire de déformer le cuir).

Ensuite, la méthode et les produits à utiliser pour nettoyer votre chaussure dépendent surtout de la matière de votre chaussure.

L’entretien des chaussures de sécurité en cuir

Si vos chaussures sont en cuir, vous pouvez retirer les tâches ou la boue (attendez bien qu’elle soit sèche) à la brosse souple, avant de les nettoyer plus en détail à l’aide d’un chiffon humide.

Pour les chaussures de sécurité en cuir lisse : l’entretien se fait simplement avec un chiffre doux, humide et légèrement savonneux. Une fois vos chaussures sèches, appliquez-y une cire en pâte ou en crème.

Pour les chaussures de sécurité en cuir gras : nettoyez-les délicatement à l’aide d’un chiffon imbibé d’eau savonneuse.

Laissez ensuite vos chaussures sécher à l’air libre, de préférence dans une pièce à température ambiante et surtout éloignée d’une source de chaleur directe.

L’entretien des chaussures de sécurité en nubuck ou croûte de velours

Les chaussures en croûte de cuir finition velours et en nubuck peuvent être dépoussiérées lorsqu’elles sont sèches à l’aide d’une brosse souple ou d’une gomme en crêpe naturel.

Elles doivent ensuite être imperméabilisées afin de mieux les protéger contre les intempéries, mais aussi contre la salissure ou les tâches de graisse ou d’huile.

Si jamais les taches persistent, vous pouvez utiliser une feuille de laiton ou une fine feuille de papier de verre.

Si jamais des taches blanches apparaissent avec le temps, ne vous inquiétez pas : cela correspond à la repousse du sel. Dans ce cas, il faut simplement brosser le cuir et le cirer.

Vous pouvez ensuite laisser sécher vos chaussures dans un endroit sec, à température ambiante, éloignée de la cheminée ou du radiateur.

L’entretien des chaussures de sécurité en toile synthétique ou microfibre aéré

Pour les chaussures de travail en textile, il est préférable de les imperméabiliser avant même de les utiliser pour la première fois.

Pour l’entretien, attendez que les tâches ou les traces de boue aient séché avant de les nettoyer avec une brosse souple. Pensez bien à retirer la semelle intérieure avant de commencer à nettoyer vos chaussures. Vous pouvez ensuite les nettoyer avec de l’eau savonneuse, qui reste la manière la plus simple et la plus efficace.

Vous pouvez également vous servir de différents produits pour nettoyer le tissu, étant donné que cette matière est beaucoup moins sensible que le cuir.

Une fois le nettoyage terminé, là encore, vous pouvez laisser sécher vos chaussures dans un endroit chaud, sec, en prenant soin de ne pas les laisser près d’une source de chaleur.

L’entretien de l’intérieur des chaussures de sécurité

Outre le nettoyage de l’extérieur de ses chaussures, il est primordial de penser à l’intérieur, pour des raisons d’hygiène et de confort. Il existe sur le marché bon nombre de sprays désodorisant aux propriétés antibactérienne et antifongiques : pulvérisez chaque jour vos semelles avec ce type de produits afin d’éviter les mauvaises odeurs, et d’éliminer ou en tout cas limiter le développement de champignons parasites pour limiter le risque de mycoses.